Quels sont les différents points à connaître pour organiser des obsèques ?

Publié le : 02 septembre 20214 mins de lecture

De nombreux détails sont à régler quand un être cher décède. Une période très difficile ou la famille est en deuil, mais de grandes responsabilités doivent être assumées, afin d’organiser les funérailles d’une personne qui vous est chère. Voici un guide pour vous soutenir dans ces moments.

Commencer par informer

La première chose à faire pendant l’organisation des funérailles est d’informer les autorités compétentes pour confirmer le décès, et qu’il n’a pas été assisté ou de préciser les circonstances. Le médecin traitant sera appelé à prononcer officiellement le décès. Si la mort est survenue dans un hôpital ou un établissement de soins, cette tâche est généralement laissée au personnel.

Il est également nécessaire d’informer les membres de la famille. Cependant, cela peut concerner uniquement une liste très restreinte au début. Et ce sont ces personnes considérées proches du défunt qui établiront après une liste de toutes autres personnes à aviser.

Le représentant légal de la personne décédée doit aussi être contacté en premier, au cas où elle aurait préétabli un plan d’obsèques. Auquel cas, les arrangements funéraires seront communiqués par ce représentant.

Continuer par la préparation

L’étape de la préparation se compose de deux volets, la préparation du cadavre et la planification de la cérémonie d’obsèques. Il n’est pas rare que la personne décédée ait été en déplacement quand le décès est survenu, ou que le lieu du décès n’est pas celui du repos final. Des pompes funèbres peuvent aider à préparer le corps du défunt et le transférer du lieu du décès à l’endroit où vont se réaliser les funérailles.

Des questions se posent également quant à la planification des obsèques. La première concerne son organisation. Tout sera assumé par la famille ou par l’intermédiaire d’une agence funéraire. Lorsque c’est défini, il reste à décider si les obsèques auront lieu dans un funérarium ou un autre salon funéraire spécifique. Et à la fin, y aura-t-il une inhumation ou une crémation, suivi d’un enterrement dans le sol ou dans une tombe, ou de la dispersion des cendres. Prendre en considération de la volonté du défunt dans chaque démarche. D’autres dispositions, comme les fleurs, les cercueils et urne… sont aussi indispensables pendant cette organisation.

Penser à l’après enterrement

bien que les obsèques constituent des moments vraiment difficiles pour les proches du défunt, il ne faut oublier que des démarches administratives doivent encore être effectués après et même pendant les obsèques. Il en est ainsi de l’acquisition de l’acte de décès, nécessaire pour tout autres formalités relatifs au défunt.

Plan du site