Peut-on disperser les cendres d’un défunt où l’on veut ?

Publié le : 02 septembre 20214 mins de lecture

Chaque année, le nombre de crémations ne cesse d’augmenter en France. Ce nombre sera estimé à 50 % des obsèques dans les prochaines années. La loi du 19 décembre 2008 interdit la conservation des cendres funéraires à domicile et délimite les lieux de dispersion. Avant cette date, celui qui recevait les cendres pouvait les disperser là où il voulait.  Actuellement, cette loi de 2008 est toujours en vigueur. Quid de la dispersion des cendres d’un défunt.

La dispersion des cendres funéraires dans un jardin du souvenir

Vous ne pouvez pas disperser les cendres du défunt n’importe où. Elles peuvent l’être dans un jardin du souvenir de quelques mètres carrés. C’est un espace aménagé dans un cimetière et est dédié à la dispersion des cendres. La dispersion n’est pas possible dans certains cours d’eau ou sur la voie publique. Étant donné que ce lieu est commun, beaucoup de familles ne sont pas satisfaites de cet espace de dispersion.

Les cendres du défunt peuvent aussi être conservées dans un réceptacle enterré dans un cimetière. Dans ce cas, les proches peuvent s’y recueillir. Certains cimetières ont déjà prévu un puits de dispersion. On met les cendres dans une cavité sous le puits. L’entrée au puits est fermée. Les cendres funéraires et le corps du défunt ont la même considération légale. Le partage des cendres du défunt entre plusieurs membres de famille n’est pas autorisé.

Disperser les cendres dans un espace de pleine nature

On entend « espace de pleine nature » un espace non aménagé, mais accessible et éloigné des habitations. Vous pouvez disperser les cendres funéraires dans la nature sauf dans les jardins publics et sur la voie ou le lieu public. Vous devez demander une autorisation auprès de la mairie de la naissance du défunt ou la commune du lieu où vous souhaitez disperser les cendres.

L’obtention de l’autorisation vous permet d’inscrire la date et le lieu de dispersion ainsi que l’identité du défunt afin de pouvoir l’inscrire dans un registre spécifique. De plus, vous n’avez plus le droit de conserver les cendres du défunt chez vous ou de les disperser dans une propriété privée. Il est rare que la mairie donne une autorisation dans ce lieu.

Disperser les cendres funéraires dans la mer

Si vous souhaitez disperser les cendres de votre proche dans la mer, vous pourrez avoir une autorisation à condition de respecter quelques règles. Comme précédemment, vous devez contacter la municipalité de naissance du défunt et la mairie de port et de mouillage du bateau. La dispersion doit avoir lieu au large de la côte à plus de 300 mètres et à plus de six kilomètres du littoral. L’urne devra être biodégradable si vous souhaitez immerger l’urne contenant les cendres funéraires.

En outre, il est formellement interdit de disperser les cendres du défunt dans le fleuve ou dans la rivière. Que vous dispersez les cendres dans la mer ou dans un espace en pleine nature, cela doit être fait par voie aérienne afin d’éviter qu’elles atterrissent dans des lieux non autorisés par la loi.

Plan du site